L'immobilier dans l'économie française

Le secteur de l'immobilier est une partie importante de l'économie française: à la fois créateur de richesse et bassin d'embauches, son poids reste mal compris et le secteur souffre d'un manque d'attractivité, notamment chez les jeunes diplômés. Aujourd'hui, l'investissement dans le logement représente 5% du PIB. La construction est l'un des rares secteurs, avec des services, qui crée des emplois en France. À mon avis, un ralentissement du marché immobilier aura un impact limité sur la construction.

l'immobilier dans l'économie française

Le secteur de l’investissement immobilier constitue un poumon de l’économie nationale

Quelle évolution pour secteur de l'immobilier ?

La relation exacte entre l'évolution des prix de l'immobilier et la croissance économique reste ambiguë sur le plan théorique. L'appréciation du prix de l'immobilier est susceptible de stimuler la croissance économique. D'une part, elle stimule la consommation des ménages par les effets de richesse: la valeur de leur richesse augmentant, les familles se sentent «plus riches» et sont encouragées à consommer davantage.
Le secteur immobilier est indissociable de l'économie car il représente le secteur clé de la croissance économique d'un pays. La plupart des actifs et des investissements financiers français, par exemple, sont dans le secteur immobilier. Ainsi, la relation entre l'économie et le secteur immobilier pour la France n'a jamais été plus proche et plus indépendante.
La crise des subprimes de 2008 semble loin. Les propriétés vont mieux pendant plusieurs mois. De plus, au cours des neuf premiers mois de l'année, une augmentation de 12% des transactions a été enregistrée, soit 700 000 accords signés, principalement dans le premier. Les courbes dans le nouveau ont plus de difficulté à grimper. Les promoteurs ont vendu 85 821 appartements et maisons de groupe et 99 000 maisons individuelles.